Colloque – Fiction et droit

Fiction et Droit

Lieu : Logis du Roi à Amiens

Date : 10, 11 et 12 octobre 2011

 

Depuis l’âge de la rhétorique antique, la fiction et le droit entretiennent des rapports intimes. La tragédie grecque a été plusieurs fois définie comme le lieu artistique où la société interroge ses lois. La littérature romanesque ou nouvellistique a représenté la criminalité et l’exercice de la justice, servant ainsi, par la suite, de point d’appui à l’étude historique et philosophique du droit. La fiction a pu aussi utiliser des pièces de procès pour se construire, et l’éthique juridique faire appel à des oeuvres d’imagination, à des expériences de pensée relevant de la fiction. Le mouvement « Law and Literature » trouve depuis quelques années des résonances dans la recherche de langue française, avec les travaux de François Ost, de Bernard Edelman (qui rappellent combien les juristes inventent la société, construisant une fable à leur manière), de Christian Biet, d’Anne Teissier-Esminger, de Sandra Travers de Faultrier …

Le colloque Fiction et Droit se propose d’envisager les dialogues possibles entre la science juridique et la création romanesque. Plusieurs thèmes seront abordés , notamment, « le droit dans la fiction littéraire », la fiction littéraire dépassant la réalité juridique », « la fiction littéraire dans le droit » , « les notions partagées entre droit et fiction littéraire »…

Le colloque est organisé conjointement par le CERR, le CEPRISCA et le CURAPP.

Le programme

Lundi 10 octobre, salle du Sagittaire du Logis du Roy, square Jules Bocquet

Accueil des participants

9h40 Ouverture par le Président de l’UPJV

10h Conférence de François Ost (vice-recteur des Facultés universitaires Saint Louis à Bruxelles) : Prolégomènes à une critique de la raison narrative

10h45- 12h00 La rencontre du droit et de la littérature : entre liberté et contrainte

Présidente : Anne-Marie Luciani

– Anne Simonin (directeur de recherche, CNRS, IRICE, UMR 8138 ; Université de Paris I et de Paris IV, histoire) : Fiction vs Fiction : Sade et la mort civile

– Valérie Varnerot (MCF, HDR, droit, CURAPP) : La jurisfiction, substitut au discours doctrinal ?

Débat

14h30 Le droit dans la fiction littéraire

Présidente : Valérie Varnerot

– Anne-Marie Luciani (professeur, droit, UPJV) : Le bon père de famille, standard juridique et stéréotype littéraire.

– Nelly Sanchez (docteur ès lettres, professeur certifié) : La Loi qui tue, roman de Camille Delaville, ou la mécanique absurde de certaines lois

Débat

– José Lefebvre (MCF, HDR, droit, UPJV) : Une pédagogie juridique : les romans de July Zeh

– Gabrielle Radica (MCF, philosophie, UPJV, membre du CURAPP UMR 6054) : Fictions et variations sceptiques sur le droit dans les récits et contes de Diderot

Débat

Mardi 11 octobre (auditorium Charles Pinsard de la Bibliothèque Louis Aragon, 50, rue de la République)

9h30-10h45 La théorie du droit et la théorie de la fiction

Présidente : Catherine Grall

– Françoise Lavocat (professeur, littérature comparée, Paris 3 Sorbonne nouvelle) : Procès de la fiction : les théories implicites de la doctrine juridique.

– Alexandre Gefen (MCF, littérature française, Université Bordeaux-3) : Modèles juridiques et théorie de la littérature

Débat

11h00-12h15

– Juliele Maria Sievers (UMR 8163 – « STL – Savoirs, Textes, Langage » – Lille 3) : Normes juridiques et fictions littéraires : confrontations entre Kelsen et Thomasson

– Pascal Morvan (ATER, droit, Université de Cergy-Pontoise ) : La fiction : concept ou percept ? La représentation politique au prisme de la confiance.

Débat

14h30 Quand le droit fait sortir la fiction de ses limites… et vice-versa

Présidente : Françoise Lavocat

– Mikael Benillouche (MCF, HDR, droit, UPJV) : L’affaire Dreyfus : Entre fiction et justice

– Francesco Arru (MCF, italien, Université de Bourgogne) : Justice en Utopie : la recherche du système répressif idéal dans les récits utopiques de la fin du XIXème siècle

– Sandrine Rabosseau (docteur ès lettres, professeur certifié) : La femme adultère et les dangers de l’inconduite au XIXe siècle. Quand la fiction prend fait et cause pour la coupable

Débat

Mercredi 12 octobre, salle du Sagittaire du Logis du Roy, square Jules Bocquet

9h30 La fiction et le droit : vers des perspectives morales partagées ?

Président : F. Arru

– André Charrak (MCF, HDR, philosophie, Paris I) : Le modèle des fictions de droit à l’âge classique

– Frédérique Leichter-Flack (MCF littérature comparée, Paris Ouest Nanterre) : Choisir entre deux vies ? Variations fictionnelles autour d’un dilemme éthico-juridique exemplaire

Débat

– Solange Chavel (doctorante, ENS-CURAPP) : Fiction, droit et espace public – à partir de Poetic Justice de Martha Nussbaum

– Catherine Grall (MCF, littérature comparée, UPJV) : Sang et roses de T. Lanoye, mis en scène par Guy Cassiers (autour des procès de Jeanne d’Arc et de Gilles de Rais) : un théâtre éthique ?

Débat et clôture

Organisation :

Catherine Grall, MCF littérature comparée à l’UPJV (catherine.grall@u-picardie.fr)

Marie-France Thibaut, secrétaire à la recherche CERCL/CERR (marie-france.thibaut@u-picardie.fr)

Imaginaires juridiques AVANT

Imaginaires juridiques ARRIERE

Laisser un commentaire

Centre de droit privé et de sciences criminelles d'Amiens